Pourquoi j’ai stoppé les perruques et les rajouts…

Aujourd’hui je vais évoquer un sujet sensible : les perruques, lace wig et autres rajouts de cheveux. Il fut un temps où je voulais changer de tête et avoir une coupe, un style que je ne pouvais pas forcément me permettre avec ma texture/longueur de cheveux. Oui je voulais des cheveux volumineux, longs et lisses [qui volent dans le vent ^^] comme Rihanna, Beyoncé et autres stars afro-américaines! Et j’en avais aussi marre de devoir me coltiner l’étape défrisage tous les 3 mois OU l’aprèm de lissage au fer, pour un truc qui dure maximum 5 jours et part à la moindre goutte d’eau! J’ai donc commencé par des tresses avec rajouts puis voyant que j’assumais d’avoir des faux cheveux sur la tête [:p] j’ai acheté ma 1ère perruque puis d’autres… Malheureusement, quelques temps après avoir fait mon Big Chop, j’ai fini par ne plus assumer et cela pour plusieurs raisons…

1. Les rajouts m’ont arraché pas mal de cheveux…

moi avec des rajouts

Quand j’avais des rajouts en 2010…

C’est pas mal pour avoir de la longueur et changer de tête durant 3-4 semaines, mais il faut savoir se raisonner. A force de vouloir des tresses toujours plus longues et plus fine et plus serrées, j’ai touché le jackpot et j’ai fini par avoir une alopécie de traction [=perte de cheveux inhabituelle et massive dûe aux coiffures qui tirent sur les cheveux], je me suis retrouvée avec la moitié de mes cheveux dans la douche et croyez-moi ça fait froid dans le dos… Du coup je n’ai plus retenté l’expérience et j’ai toujours cette sensation désagréable que mes cheveux n’ont plus le même volume qu’avant.

2. On se doute que c’est du faux…

Moi avec un postiche trop long pour être honnête :)

Moi avec un postiche trop long pour être honnête 🙂

Les filles de couleur ayant leurs vrais cheveux longs ne courent pas encore les rues [mais c’est en train de changer youpi! :)], donc si on en voit une avec des cheveux longs jusqu’aux fesses, on peut être sûr à 80% que c’est des mèches brésiliennes. C’est en général super joli même magnifique parfois, mais faut pas être hypocrite, on sait que c’est du faux [enfin pas les siens quoi]. Donc comment pouvais-je continuer à en porter moi-même avec cette pensée permanente? J’ai assumé durant un temps car mes cheveux étaient foutus, mais depuis que j’ai retrouvé ma crinière naturelle, je ne ressens plus le besoin de les recouvrir avec d’autres cheveux. Je tiens à préciser que je ne juge pas les filles qui le font, car je l’ai fait durant 3 ans [et c’est clair que ça dépanne bien!], l’essentiel c’est d’avoir suffisamment de charisme/prestance pour  faire oublier qu’on porte une perruque/rajouts/extensions ;).

3. Quand t’as pas les moyens, ça craint…

Faut pas se leurrer, des mèches/wig/extensions de bonne qualité en vrais cheveux brésiliens et qui te donnent un look de diva ça a un coût et quand tu ne peux pas te le permettre, tu dois te retourner vers les cheveux en « plastique » de Barbie [« Chivé popote » en créole ^^], qui brillent trop quand ils sont neufs & deviennent une vraie catastrophe une fois usés. Bref ça fait pas rêver!

4. La peur d’un incident capillaire…

Combien de fois j’ai flippé de voir ma perruque bouger ou s’enlever par un faux mouvement [:’D]! Ne pas pouvoir passer sa main dans ses « cheveux » de peur qu’elle reste coincée. Ne pas pouvoir se gratter la tête. Être mal à l’aise parce que tu entends des gens rigoler près de toi mais ne pas savoir si c’est dû à tes cheveux ou pas… Ah oui! Ça m’est déja arrivé de voir des tresses dans un couloir, un ascenseur ou PIRE, une piscine municipale [Tiens, un sac à vomir!]. Et puis faire comme si c’était tes vrais cheveux tout en sachant que des gens devinent que c’est des faux [et ne se gênent pas pour te le faire remarquer –‘]. Bref trop de prise de tête, du coup je n’avais qu’un demi-plaisir à en porter…

En résumé, pour moi les tresses avec rajouts c’est fini, et pour les perruques si je dois en re-porter une, ce sera pour des photos mais plus au quotidien!

Et vous, que pensez-vous

des perruques, rajouts, extensions?

En portez-vous ou peut-être avez-vous arrêté aussi?

Dites moi tout :)!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Avoir les cheveux crépus et colorés…[Vidéo]

Hello!

C’est le coeur léger que j’aimerais aujourd’hui vous parler de mes dernières fantaisies capillaires. Étant une fille qui adore changer de look, j’ai fini par vouloir autre chose que mon brun naturel [après plus de 20 ans tu m’étonnes!]. Pour moi le fait d’arborer une couleur farfelue est devenu comme une marque de fabrique! De fil en aiguille j’ai pu expérimenter une petite palette de couleurs que j’ai décidé de compiler dans une vidéo, pour votre plus grand plaisir! […ou pas ^^]. Donc si la curiosité vous taraude ou que vous vous êtes perdus sur Google, cliquez sur la vidéo. Et si les détails vous intéressent, rendez-vous à la fin de l’article ;)!

 

 

  • 2012 : 1ère décoloration + couleur (Coloration Dark & Lovely – Golden Bronze)
  • 2013 : 2ème décoloration (Poudre &  Tube Majimèches + Oxydant 30 vol)
  • Mars 2014 : 3ème décoloration (Poudre bleue + Oxydant 30 volumes Coiffeo) et coloration semi-permanente (Crazy Color – Burgundy)
  • Avril 2014 : 4ème décoloration (Poudre bleue + Oxydant 40 volumes Coiffeo) puis coloration permanente (Majiblond + Oxydant 20 volumes Coiffeo)
  • Juin 2014 : Coloration semi permanente (Crazy Color – Hot Purple + Pinkissimo + Burgundy)

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu, laissez vos commentaires ou questions ci-dessous, ça fait toujours plaisir de vous lire :)!

À bientôt!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma routine + ma coiffure protectrice de cet hiver…

Photo cheveuxEt oui, vous ne le savez peut-être pas, mais depuis l’adolescence, mes cheveux sont une de mes préoccupations. Malheureusement par manque d’expérience, j’ai passé des années à les maltraiter, ou à laisser d’autres le faire pour moi. Finalement j’ai stoppé le défrisage il y a 2 ans, j’ai franchi le cap du Big Chop l’année dernière (j’expliquerai tout ceci dans un autre article ;)). Depuis je me renseigne aux 4 coins du Net pour savoir les choses à faire et ne pas faire, les bons et les mauvais produits. Je chouchoute mes cheveux façon ‘paresseuse et fauchée’, c’est à dire que j’utilise les produits les moins chers et les moins agressifs possible, parfois même je n’utilise que le minimum (eau + huile d’amande douce). Je manipule mes cheveux le moins possible, et j’y vais au feeling, quand je les sens secs j’hydrate, quand mon cuir chevelu commence à gratter, c’est le signal qu’il faut laver… On peut croire que je néglige mes cheveux mais non, c’est juste qu’avec le temps j’ai constaté que mes cheveux ont réellement poussé sans pour autant dépenser beaucoup de temps ou d’argent dans leur entretien. Une preuve en image :

Photos évolution capillaire

Le seul point noir pourrait être ma 1ère coloration (Dark & Lovely) que j’ai réalisé en Juillet dernier, et qui a tendance à rendre mes cheveux secs plus vite qu’avant, ce qui m’oblige à être plus attentive à l’hydratation et plus douce quand je démêle les pointes. Donc pour ma routine, mon matériel est le suivant :

  • Un peigne à large dents
  • Un vaporisateur d’eau
  • De l’huile d’amande douce (géniale car elle est pas cher, sent bon même après plusieurs jours et rend les cheveux doux et faciles à démêler)
  • Un bonnet pour la nuit (alors il est en 100% polyester ce qui me laissait sceptique la 1ère nuit mais au réveil, ma coiffure était parfaitement en place et mes cheveux pas du tout secs donc je l’ai adopté!)
  • Une brosse en nylon (le sanglier étant trop cher, elle me sert uniquement pour coucher les petits cheveux qui dépassent)
  • Des accessoires (élastiques, bobby pins, banana clips, bandeaux, etc…)
  • Et une trousse d’écolier pour tout ranger!

Les produits que j’utilise sont des produits que je trouve en supermarché et même pas dans le fameux mètre carré consacré aux femmes noires! Vous savez celui ou on a le choix entre un défrisant ou un défrisant et parfois dans un élan de générosité ou de lucidité, on a une gamme de produits siliconés ou parabinés pour les cheveux défrisés ou naturels! Voilà celui-là! Bon j’exagère un peu mais le résultat est là, je suis obligé de me rabattre sur la marque Ultra-Doux. J’ai testé la gamme Avocat-Karité, Mangue-Tiaré, Cacao-Coco, Vanille-Papaye et dernièrement Nacre-Cerisier (Pour en savoir plus, cliquez ici!) et globalement ça me convient pour l’instant!

Gamme Ultra Doux

Pour la nutrition profonde de mes cheveux, j’alternerai toutes les 3 semaines entre le simple bain d’huile de coco et l’Ultra Cholestérol Masque Nutritif de Dark & Lovely (un délice pour mes cheveux colorés).

Le reste du temps, je me contenterais de l’eau et l’huile d’amande douce pour hydrater mes cheveux et les coiffer. J’ai acheté un bonnet en laine pour les protéger du froid, mais j’inclus également depuis 6 mois les vitamines dans mon alimentation pour qu’ils poussent plus résistants et plus rapidement :)! Eh oui, mon objectif est qu’ils m’arrivent au niveau de l’attache du soutien gorge (BSL), actuellement ils sont au niveau des aisselles (APL). Avoir une belle crinière sauvage et bouclée pour cet été, ça me fait rêver *_*!

Ça y est les amis, on arrive à la partie sympa, la coiffure! Figurez-vous que j’adore changer de tête et tester de nouvelles coiffures. Malheureusement je n’arrive pas à conserver une coiffure plus de 3 jours sans vouloir passer à autre chose. Et quand je vois le temps que ça me prends de vaniller ou tresser toute ma tête, et d’en plus enfermer mes cheveux et perdre ce coté ‘volume’ que j’affectionne, et bien les coiffures protectrices ont fini par me décourager.  Après quelques expérimentations capillaire douteuses que je vous épargnerai, je suis arrivé à THE coiffure protectrice, à la fois rapide et simple à réaliser, chic et originale!

ma coiffure pro

Comment procéder?

  1. Je trace une raie à gauche du crâne puis une autre à droite et que le deux aillent jusqu’au sommet du crâne et de tracer un 3e trait pour les rejoindre ce qui donne ça vu d’en haut (l_l).
  2. Je prends la grosse portion de cheveux ainsi obtenue et je la tresse près du front, vers la gauche ou vers la droite (comme vous préférez). Je fixe le bout de la tresse au crâne avec une épingle (bobby pin).
  3. Je divise le reste de la chevelure en deux, en traçant une raie au milieu et je me fais deux tresses. Je mets mon bonnet de nuit et je file au lit ;)!
  4. Le lendemain, je commence par défaire les 2 tresses de derrière, je rassemble mes cheveux et je les enroule sur eux-même pour faire un chignon ‘banane’ (regardez ci-dessus). Je fixe le chignon avec autant d’épingles que nécessaire.
  5. Je plaque les petits cheveux sur les cotés avec ma brosse et un peu de gel.
  6. Je m’attaque à la tresse du devant que je défais délicatement,  et je sépare légèrement les mèches pour garder les jolies ondulations et le coté brillant de la ‘houppette’. Ça permet aussi de lui donner du volume.
  7. J’attrape les pointes et avec 2 ou 3 épingles je les fixe vers l’arrière, au sommet du crâne. Ça y est, la houpette est formée, je suis coiffée et prête à décoller :)!

Je vous garantis que cette coiffure est plus simple à réaliser qu’à expliquer, 1 tresse à l’avant, 2 tresses à l’arrière, au dodo, le lendemain, un chignon derrière et une houpette devant! C’est une coiffure idéale pour protéger les pointes, pour le travail, pour les paresseuses ou celle qui aiment les look vintage!

Gros bisous!

P.S: Ah oui je l’ai pas précisé, mais j’hydrate quand même avant de tresser lol!